Le parti Solidarités s’oppose à la réforme des institutions mais recommande de voter oui aux deux autres objets soumis aux Neuchâtelois le 24 septembre